Les Echos du Biomed

L’AFIB et le monde l’impression 3D se mobilisent contre le Covid 19

Nos collègues italiens nous ont montré la voie en s’appuyant sur leur réseaux d’ingénieurs biomédicaux pour s’entraider au niveau national et faire naitre collectivement de nouvelles solutions (impression 3D/ échange de matériels, de consommables, etc…).

Nous relayons ainsi un interview d’une collègue italienne qui vous permettra d’appréhender à minima le futur proche de nos établissements. (https://ced.ifmbe.org/images/COVID19-questions-AIIC-ENG.pdf)

Comme vous le savez, des patients en détresse respiratoire aigüe (SDRA) peuvent être ventilés de façon non invasive par le biais d’une CPAP ou valve de Boussignac.

Cette ventilation d’urgence permet souvent au patient de passer une situation difficile sans avoir à être admis en réanimation et être placé sur un ventilateur de réanimation.

Si vos établissements sont équipés de débitlitres oxygène (et ou de mélangeur Air/O2) et de masque de VNI, d’un manomètre voire de saturomètre, la valve de Boussignac ainsi créée peut être une bonne alternative (sous réserve de la disponibilité en personnel pour la faire fonctionner).

De même, nous n’avons aucune certitude que nos fournisseurs pourront livrer sans difficulté des pièces détachées non critique, notamment pour ventilateurs tout au long de la crise.

L’AFIB et un réseau d’imprimeurs 3D se mobilisent contre le Covid 19 pour vous proposer de fabriquer des éléments pour maintenir ou augmenter les capacités ventilatoires de vos établissements. (http://www.primante3d.com/ventilateurs-commission-europeenne-18032020/)

Le réseau d’imprimeurs 3D met à disposition 200 imprimantes 3D prêtent à fabriquer gratuitement, dès demain des pièces détachées non critique. Ils ont récupéré des plans de valve de boussignac déjà utilisées en Italie  (https://grabcad.com/library/respirator-free-reanimation-venturi-s-valve-1?fbclid=IwAR18YdlfRiUrGnNn0W5w4w4tOMcoEN3mOH9LSyN4_5vHEwrppoeG__n5ta0 ) et proposent de les imprimer gratuitement dans l’esprit de solidarité du moment !!!

L’AFIB travaille à la validation de la matière et du type de machine nécessaires. Elle vous propose de vous mettre en relation avec l’imprimeur 3D le plus proche de votre région qui est en capacité de répondre à ce cahier des charges et qui a déjà le plan 3D et n’attend que votre demande pour lancer les impressions.

Si votre établissement souhaite mettre en œuvre cette solution, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante joel.delode@ars.sante.fr.