Bourgogne Franche Comté

Retours sur la réunion régionale du 10 décembre au CHU de Dijon

photo 10_décembre_dijonLors de la journée du jeudi 10 décembre 2015, le CHU Dijon Bourgogne a accueilli la journée régionale AFIB (Association Française d’Ingénierie Biomédicale) Bourgogne Franche-Comté Champagne Ardenne, centré sur des thématiques transversales et innovantes.

 

Cette réunion, lieu d’échange et de partage, vise à permettre le décloisonnement et la mise en réseau des professionnels de santé, dans le domaine de l’ingénierie biomédicale.

photo 10_décembre_dijonLors de la journée du jeudi 10 décembre 2015, le CHU Dijon Bourgogne a accueilli la journée régionale AFIB (Association Française d’Ingénierie Biomédicale) Bourgogne Franche-Comté Champagne Ardenne, centré sur des thématiques transversales et innovantes.

 

Cette réunion, lieu d’échange et de partage, vise à permettre le décloisonnement et la mise en réseau des professionnels de santé, dans le domaine de l’ingénierie biomédicale.

 

Mme Elisabeth Beau, Directrice Générale et Mr. Hubert Favelier Directeur des Affaires Economiques et Logistiques ont fait l’honneur d’introduire cette journée par un discours d’ouverture, mettant en perspective les futurs enjeux des différentes formes de coopération hospitalière. La montée en charge des projets UniHA et les évolutions introduites par la constitution des Groupements Hospitalier de Territoire (GHT), au travers de la loi du 26 janvier 2016 portant sur la modernisation du système de santé sont des exemples probants d’un renforcement du maillage territoire, sous des formes de coopération plus intégrées. Cette journée, ponctuée par des ateliers et des présentations, a eu pour objet des sujets d’actualités techniques et cliniques.

 

Les thématiques des ateliers ont porté sur les évolutions récentes apparues sur les videolaryngoscopes et les appareils de mesure du volume vésical. L’utilisation de la videolaryngoscopie s’est développée au cours des dernières années, dans les services d’anesthésie et de réanimation, grâce notamment à l’apparition de lames de faibles diamètres permettant d’effectuer des intubations standards voire complexes, mais aussi par l’utilisation de camera permettant de guider le geste médical. Cet équipement, ayant également vocation à être un outil de formation, permet d’effectuer des intubations plus rapidement et de manière sécurisée.


Les appareils de mesure du volume vésical par technique ultrasonique (mesure échographique) se substituent progressivement au sondage diagnostique pour évaluer la rétention urinaire et rechercher un résidu post-mictionnel. Cette technique, non invasive, permettre d’éviter un certain nombre de sondages inutiles pouvant être douloureux et susceptibles de provoquer des traumatismes urétraux et des infections urinaires. L’utilisation de ce dispositif médical s’est développée dans les services de soins, en raison notamment de l’évolution des pratiques et de la baisse en coût complet de cet équipement.

 

Les sujets de présentation ont porté sur les applications de l’imageur interventionnel 3 D, de l’échographie pulmonaire, de la biologie moléculaire et sur le DACS (Dose Archiving and Communication System). Ces thématiques en lien avec des projets d’investissements en équipements biomédicaux, ont permis de mettre en l’avant l’expertise de professionnels de santé, dont notamment le Dr Beaurain, le Pr Bouhemad et le Dr Donzel. Cette journée, riche en contributions, témoigne d’une volonté de mettre en place un réseau biomédical, visant à favoriser les échanges professionnels, dans une optique d’amélioration continue de la sécurité et de la qualité des soins prodigués aux patients.

 

Farid Raji

Correspondant régional