Grand Est

Retour sur la réunion AFIB GRAND EST à Epinal

photo réunion Epinal aFIBL’Afib GRAND EST s’est réunie le 16/11/2018 à EPINAL pour sa seconde rencontre de l’année 2018.

22 ingénieurs ont répondu présents. Petit résumé des sujets abordés lors de cette rencontre.

Fluoptics

FLUOPTICS© est l'expert européen de l’imagerie de fluorescence pour l’aide à la chirurgie. Ces solutions sont des systèmes d’imagerie permettant de visualiser en temps réel pendant l’opération, des phénomènes physiologiques et biologiques invisibles à l’œil nu lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec un agent fluorescent. Le geste du chirurgien est ainsi guidé avec une plus grande précision, permettant de sécuriser et d’améliorer l’efficacité des interventions.
Ces technologies sont le fruit de dix années de recherche. FLUOPTICS© exploite un portefeuille de brevets de ses partenaires, le CEA-Leti, l’Université Joseph-Fourier, l’Inserm et le CNRS. Les produits FLUOPTICS© ont été mis au point et validés par des équipes cliniques internationales afin de mieux répondre aux besoins réels des patients et aux enjeux de santé.
FLUOBEAM® est un système ergonomique sans danger du point de vue optique. Sa tête optique munie d’une caméra sensible dans le proche infrarouge excite l’agent fluorescent avec un laser de classe 1, c’est-à-dire inoffensif pour l’œil même en vision directe. FLUOBEAM® allie sécurité et performance : même avec un éclairage laser de classe 1, FLUOBEAM® conserve un niveau de sensibilité unique.

L’hypnose

HYPNO VR est une entreprise spécialisée dans le développement de solutions d'hypnose médicale associée à la réalité virtuelle pour l'anesthésie, le traitement de la douleur, la gestion du stress et de l'anxiété. HYPNO VR conçoit, développe et commercialise des applications logicielles et des dispositifs médicaux qui vont constituer des outils novateurs d'hypnosédation en rendant les bénéfices de l'hypnose médicale accessibles au plus grand nombre.
En France, chaque année plus de 12 millions d’anesthésies sont pratiquées. Plus d’un tiers des patients anesthésiés subissent un ou plusieurs effets indésirables (nausées, vomissements, troubles de la concentration et de la mémoire, maux de gorge, lésions dentaires), ou des complications parfois graves (risques cardio-respiratoires, allergique).
La réalité virtuelle permet à l'utilisateur de vivre une expérience d'immersion tri-dimensionnelle multisensorielle intense. De nombreux travaux ont montré l’intérêt de la réalité virtuelle dans le traitement de la douleur aigue ou chronique et la gestion du stress et l'anxiété.
Grâce à l’innovation développée par HYPNO VR les praticiens non spécialisés en hypnose peuvent utiliser une technique alternative et novatrice, non médicamenteuse, dénuée d'effets secondaires. Cette technique (l’hypnose) qui a prouvé son intérêt dans de nombreuses situations cliniques, pourra être déployée à grande échelle grâce à des solutions logicielles développées par HYPNO VR.
• Vidéo de présentation du projet : https://vimeo.com/287217357

  pdf Présentation disponible uniquement pour les adhérents (318 KB)

Intervention SAMSUNG sur la gestion de parc en échographie

Depuis quelques années, l’échographie reprend une place centrale dans le diagnostic et le dépistage de nombreuses pathologies. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous constatons une hausse croissante des demandes de renouvellement du parc existant et de créations pour répondre aux nouveaux besoins.
En parallèle, les GHT sont confrontés aujourd’hui à une situation financière critique qui fragilise leurs capacités d’investissement. Ce qui les expose au risque d’un décrochage technologique, dommageable tant à leur attractivité qu’à la performance des soins.
Dans ce contexte, la location a souvent été une alternative à l’investissement. Néanmoins, de nombreuses ARS demandent aux GHT de limiter son utilisation et les banques deviennent de plus en plus réticentes à accompagner les projets de nombreuses structures hospitalières.
C’est dans ce contexte contraint que la société Samsung a pris le parti de changer de paradigme en proposant une alternative : Optimium Service.
L’offre Optimium Service repose sur une large gamme d’échographes répondant aux besoins de tous les services d’un hôpital, au travers d’une simple mise à disposition en contrepartie d’un contrat de service et ce sans aucun intermédiaire bancaire. Au-delà de l’avantage d’accompagner les projets de tous les établissements hospitaliers métropolitains et des DROM-COM, il permet d’inclure de la flexibilité - ajout et retrait d’équipements à tout moment. N’est-ce pas simplement la description attendue de la gestion de parc ?
Cette offre est disponible via UNIHA.

  pdf Présentation disponible uniquement pour les adhérents (2.42 MB)

PRIMAX : vers une approche de coût à l’usage….

Les années 2000 ont vu les ingénieurs biomédicaux devenir les chefs d’orchestre de l’organisation des plateaux techniques en radiologie conventionnelle, les radiologues se concentrant sur l’imagerie « en coupes » ou l’échographie. 

Ces derniers ont parfaitement joué leur rôle dans l’accompagnement des utilisateurs, de l’administration et des médecins.
L’évolution permanente des techniques oblige les ingénieurs biomédicaux à une continuelle adaptation.
Si pendant des années nous avons surtout connu des évolutions techniques structurelles comme les capteurs plans, qui permettaient une meilleure productivité mais toujours avec une vision à long terme, aujourd’hui, comme dans l’informatique ou la téléphonie, nous ne changeons pas nos équipements parce qu’ils sont en panne mais la plupart du temps parce qu’ils ne répondent plus parfaitement à nos besoins.
Peut-on parler d’obsolescence programmée, ou tout simplement de progrès ?
Une nouvelle ère, et donc une nouvelle obligation d’adaptation, s’impose aux ingénieurs biomédicaux. Mais pour la première fois, elle remet en cause la politique même d’acquisition des équipements au sein des établissements hospitaliers.
En effet, l’investissement semble ne plus être la meilleure réponse aux besoins d’évolution des services de radiologie conventionnelle.
La location évolutive (notamment avec l’offre Primax via l’Ugap) est-elle tout simplement une obligation pour permettre à vos services de répondre parfaitement aux besoins de demain des médecins, des utilisateurs, de l’administration ?
Cependant, la méthode de financement ne peut résoudre à elle seule l’accélération des évolutions. L’intelligence artificielle, parmi ses prérogatives, doit apporter les éléments nécessaires aux ingénieurs biomédicaux pour prévoir et répondre au plus juste aux besoins de demain.

  pdf Présentation disponible uniquement pour les adhérents (1.56 MB)

Retour d’expérience sur la création d’un service d’ophtalmologie et méthodologie mise en place permettant d’aboutir au zéro papier.

Le projet a commencé par une analyse des solutions organisationnelles possibles et la recherche de la solution la plus efficiente pour notre projet de service de consultation d’ophtalmologie dans les locaux à notre disposition.
Le choix a été fait de fonctionner en consultation décomposée entre un pré-cheking qui est fait par des infirmières pour les relevés des paramètres standards et la consultation médicale dans des box séparés.
Dans des locaux annexes se trouvent les équipements plus spécialisés (Tomographie par cohérence optique, tomographe du segment antérieur, angiographe, champ visuel, etc…)
Concernant l’intégration des données, le choix a été fait de tout intégrer dans un logiciel spécialisé. Cela a impliqué de mettre en réseau tous les équipements afin de permettre de regrouper toutes les données numériques des examens ainsi que toutes les données d’imageries faites aux patients et les documents complémentaires de liaison dans ce logiciel spécialisé.
En conclusion le service travaille réellement sans papier de façon simple et efficiente, le seul document papier conservé est le consentement signé par le patient pour les opérations chirurgicales.

  pdf Présentation disponible uniquement pour les adhérents (646 KB)

Marché de maintenance, démarches en cours

Les CHRU de NANCY et STRASBOURG ont abordé trois thématiques sur la maintenance :
1°) démarche UNIHA pour formaliser des marchés de maintenance à l’attachement (pièces et main d’œuvre). L’objectif est de permettre aux établissements d’accéder à des marchés nationaux et éviter de formaliser par établissement ou GHT ses propres marchés. Les prestations forfaitaires ne sont pas couvertes par cette démarche.
2°) démarche inter GHT sur la maintenance des endoscopes : un marché va être publié sur ce segment concurrentiel (fournisseur et tierce maintenance) avec pour enjeux d’attribuer le premier marché inter GHT.
3°) marché forfaitaire : comment étendre un marché à l’échelle d’un GHT ! M LEVAN a partagé son retour d’expérience pour couvrir notamment sur les marchés d’imagerie l’ensemble d’un GHT. L’exclusivité technique ne permettant plus de formaliser un marché avec le fabricant ou revendeur (tierce maintenance sur de nombreux équipements), le CHRU de Strasbourg a fait le choix de s’appuyer sur les marchés retenus en centrale d’achat chez RESAH. Malgré quelques équipements non couverts par ce marché, il sera mis en place dès 2019.

  pdf Présentation disponible uniquement pour les adhérents (195 KB)