Grand Est

Retour réunion régionale du 1er décembre à Strasbourg

Les ingénieurs du Grand Est se sont réunis le 1er décembre sur les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Malgré la neige, 27 ingénieurs ont répondu présents.

5 sujets ont été abordés :

  • La pdf société STANLEY (6.71 MB) est intervenue pour présenter les enjeux de la géolocalisation des équipements biomédicaux, et les applications possibles pour d’autres métiers (brancardage, surveillance patients, gestion des températures).
    L’approche d’une interface unique à paramétrer pour les différents acteurs offre une grande flexibilité et une facilité dans la mise en œuvre de l’infrastructure informatique. Au niveau du biomédical, la solution s’interface même avec certaines GMAO afin de déclencher automatiquement des ODM sur un simple appui d’un bouton ou le passage sous un portique à l’entrée de l’atelier biomed.
    Les cas d’usages au niveau biomédical sont nombreux, les hôpitaux privés de Metz ont d’ailleurs pu nous faire un retour d’expérience suite à la mise en place d’un suivi de pompe PCA et le suivi d’appareils de mesure vésicale afin de faciliter la mutualisation.

 

  • Les enjeux du service biomédical dans le cadre du déploiement d’un dossier de spécialité Clinique.   pdf Mme DESIRE/ M GUILLAUME société PHILIPS (1.35 MB)
    La réussite du déploiement d’un dossier de spécialités clinique repose sur l’accompagnement de la direction en tant que projet d’établissement. Le travail mené par une équipe pluridisciplinaire est indispensable afin d’assurer la communication et définir le rôle et les missions de chacun. En fonction des établissements, le biomédical peut être amené à diriger ce projet.
    La tendance actuelle consiste à intégrer ces solutions sur l’architecture informatique de l’établissement (Customer Supplied Clinical Network). Le client est le seul responsable de la configuration, de la maintenance et de la pérennisation du réseau dans le temps selon les prérequis attendus.

 

  •   pdf Benoit Lamy Ingénieur Biomédical –Acheteur CHRU DE NANCY (1.47 MB) La définition du besoin dans un processus achat - L’expression du besoin fonctionnel
    La définition du besoin est une étape majeure dans le processus achat, la qualité du travail réalisé à ce moment est une des clés de la réussite de l’achat.
    Pour cela deux acteurs sont mis à contribution dans un travail collaboratif, l’acheteur et le prescripteur agissant au sein d’une équipe pluridisciplinaire autour des approvisionneurs et des utilisateurs.
    Le ou les prescripteurs peuvent être de plusieurs natures :
     « de fait » lorsqu’il exprime un besoin,
     « technique » lorsqu’il apporte une expertise technique,
     « de jugement » lorsque, juge dans son domaine, il sollicite les compétences de l’acheteur pour l’assister dans cette tâche.
    Dans la définition du besoin, la description « fonctionnel » du besoin a pour but de favoriser la créativité et la compétitivité au travers d’un document formalisé permettant le partage et le dialogue.
    Il permet ensuite de s’assurer que le produit final remplis toutes les fonctionnalités qui elles même couvrent le besoin. La garantie d’un achat performant sans insatisfaction et sans inutilité !

 

  • ELODIE WINIZUK- Ingeneieur Biomediacl à la NSPA
    Ingénieur biomédical de formation, Élodie WINIZUK a intégré la NSPA (NATO Supply and Procurement Agency). L'Agence OTAN de soutien et d'acquisition (NSPA) est un organisme financé par ses clients, qui fonctionne selon le principe de l'absence de profits et de pertes. La NSPA est l'organe exécutif de l'Organisation OTAN de soutien et d'acquisition (NSPO), dont sont membres l'ensemble des 28 pays de l'OTAN. Actuellement, l'Agence emploie quelque 1 100 personnes et a son siège au Grand-Duché de Luxembourg (à Capellen), ainsi que des centres d'exploitation implantés au Luxembourg, en France, en Hongrie et en Italie.
    Elodie Winizuk contribue, au sein d’une cellule de 5 personnes, aux acquisitions de matériel médical, aux services de maintenance, au soutien opérationnel des équipes de terrain. La NSPA propose également ses compétences en conception et réalisation pour des domaines très variés allant du génie civile au médicales.
    A noter que les investissements sont soumis aux règles internationales des achats et non aux codes des marchés publics.
    La journée s’est terminée avec un sujet d’actualité sur la sécurité informatique et son application au niveau biomédical.

 

  •   pdf Intervention de Monsieur Stalter : RSSI (1.93 MB)
    M STALTER responsable du pôle de sécurité des HUS a tout d’abord rappelé les risques pour les établissements au travers d’exemples comme Conficare et Wannacry.
    Il a ensuite abordé les enjeux pour le Biomédical avec la présentation des actions menées depuis maintenant plusieurs années afin d’intégrer ces enjeux dans les projets et notamment dès le début des projets.
    Plusieurs outils ont été présentés (grille d’évaluation) afin d’aider les ingénieurs dans cette démarche.